ENJEUX DU BIG DATA

Big Data : Doit-on s’y lancer ?




Le Big Data est devenu en quelques années un sujet qui passionne et qui, dans le même temps, suscite de nombreuses questions. C’est surtout un sujet d’interrogation pour les entreprises à défaut de devenir une évidence : doit-on se lancer dans une démarche Big Data a priori prometteuse mais dont les bénéfices ne peuvent se mesurer qu’à moyen terme ? Cette technologie est-il une énième mode du monde numérique, une dérive extrémiste des gourous du “toujours plus”, une lubie totale dont le retour sur investissement est plus qu’hypothétique ? Doit-on adopter une démarche attentiste et observer les projets des concurrents dans ce domaine avant d’investir dans des technologies dont les bénéfices, sur le papier, sont loin d’être avérés ? Et qu’en est-il de l’emploi ?
Une chose est sûre, ces nouvelles technologies intriguent les dirigeants avec ce mélange de doute mais aussi de séduction. Car la gestion de ces données massives, et plus généralement la Data Science, s’inscrit dans la volonté des entreprises de disposer d’une connaissance client la plus approfondie possible pour anticiper ses demandes, offrir un meilleur service, concevoir des produits et services qui répondent à coup sûr aux besoins pressentis. Bref, il s’agit d’une nouvelle approche de la numérisation tous azimuts des données qui semble répondre au besoin des organisations de réagir le plus en amont et le plus rapidement possible aux sollicitations du marché, idéalement en temps réel, voire de prédire les demandes du marché pour mieux lui répondre.

Quels sont les enjeux pour les entreprises ?





Quels sont donc les enjeux et les bénéfices attendus ? Sans aucun doute, le Big Data est un facteur d’innovation pour les entreprises de par les nouveaux usages qu’il crée. Côté client, c’est une promesse de meilleure qualité de service, un service plus personnalisé et plus réactif. Côté entreprise, cela permet la mise en place de cette vision 360° dont tous les décideurs rêvent, une vision qui agit sur tous les canaux de communication et d’interaction de l’entreprise avec ses clients. Une vision 360° qui apporte une connaissance inégalée du client, avec tous les bénéfices que l’on peut attendre d’une information aussi précise et pointue, mais qui exige de mettre le client au coeur de l’organisation.

Or les systèmes actuels ne sont pas organisés de cette manière. Chaque canal de communication avec les clients est géré avec une application métier dédiée, avec ses propres données clients. Cette architecture en silo ne prévoit pas de faire communiquer ensemble des applications métiers jusque-là autonomes. Mettre la donnée client au coeur de l’entreprise implique concrètement de faire communiquer ces applications métiers, ce qui pose un certain nombre de défis tant techniques qu’organisationnels.

La mise en place de tels projets exige avant tout l’implication des directions de l’entreprise, direction générale et directions métiers. Elle exige de centraliser tous les processus analytiques autour d’un même référentiel (les données client), de repenser les business models respectifs ainsi que les chaînes de valeur. Enfin, la mise en place de projets de ce nouveau type rend indispensable un pilotage transverse entre applications métiers pour une meilleure coordination.

L’un des enjeux majeurs de ces données volumineuses et d’origines variées est donc l’abandon d’une vision en silo du système d’information au profit d’une vision transverse multi-métiers centrée sur le client. Un chantier de grande envergure pour toute entreprise qui veut se donner les moyens de profiter des bénéfices de cette nouvelle approche des données d’entreprise.